Les clefs pour réussir son couple - Interview de Jacob Azéroual

Comment réussir son couple ? Quels sont les valeurs qui permettent au couple de se construire, d’évoluer et de grandir ? A l’occasion de la parution d’une nouvelle édition de son ouvrage « Couple, les clefs pour le réussir », le psychothérapeute Jacob Azéroual nous donne des pistes pour mieux vivre à deux.

Couple réussir

Vous venez de sortir une nouvelle édition de votre livre « Couple – Les clefs pour le réussir ».

Il s’agit bien plus que d’une nouvelle édition, c’est un nouveau livre ! J’aurais d’ailleurs aimé changer le titre pour : « Je tu(e) nous » mais nous l’avons seulement ajouté en sous-titre. Ce jeu de mot – « Je tu(e) nous » – représente toute une leçon. En effet, lorsque le couple est en échec, c’est souvent car le « je » tue le « nous ». C’est le piège de l’égoïsme. C’est le « Me, I and Myself ».

A l’inverse réussir son couple, c’est être capable du passer de la dualité « je » et « tu » à la notion de « nous ». Concrètement, cela signifie que l’on inclut l’autre dans sa réflexion. Par exemple pour décider d’une sortie, d’une décoration dans la maison ou de déménager, il est indispensable de tenir compte de l’autre. Le principe est de ne jamais être dans une opposition entre soi-même et l’autre.

Quels sont les pièges à éviter dans la relation de couple ?

Tout d’abord il s’agit de comprendre que vivre en couple, ce n’est plus être célibataire. Cela peut sembler évident, mais le risque est de se mettre en couple et de continuer à vivre sans en prendre réellement conscience. Si vous souhaitez rester célibataire, très bien, mais si vous souhaitez vivre en couple, faîtes-le totalement !

Un piège est également de faire la tête. Je constate que c’est une spécialité qui est plus féminine. Faire la tête est un art chez les femmes ! Mais cela arrive bien sûr aussi aux hommes de faire la tête. En faisant la tête, on pense que cela va réveiller son partenaire et qu’il va se préoccuper de nous. C’est tout le contraire ! Le partenaire va partir en claquant la porte et revenir le plus tard possible.

Les pièges sont en fait nombreux. Cela peut être le manque de transparence ou encore le manque de compassion.

Qu’est-ce que la compassion selon vous dans le couple ?

La compassion, c’est ouvrir les yeux. C’est faire attention à l’autre et être capable de deviner qu’il a de la peine ou d’imaginer ce qui lui fait plaisir.

Cela nécessite de faire preuve d’observation. Observer, ce n’est pas épier. Observer, c’est regarder avec amour. Pour cela il faut être dans la présence. Il faut aussi être capable de savoir ce que l’autre aime et ce qu’il n’aime pas. Dans la sexualité par exemple, chacun aime des choses différentes, chacun a des zones sensibles et érogènes différentes qu’il faut connaître chez son partenaire.

Enfin la compassion, c’est chercher à ne pas faire de la peine à l’autre.

Le problème vient-il de la communication ?

La compassion vient elle-même de la confiance. La confiance est ce qui fait que ce que vous faites ou ce que vous dites va être interprété positivement ou négativement.

La base de la communication est la confiance. Pourquoi ? Parce que quand on se fait confiance, on n’a même pas de besoin de parler. « Je sais que tu m’aimes, je sais qui tu es, je te fais confiance », cela suffit en réalité ! Il y a des tribus en Afrique où les membres se réunissent, se saluent, restent ensemble en silence à mâcher des herbes puis se séparent toujours en silence. Ils communiquent, mais en silence ! Pourquoi dans son couple ne pas prendre le temps de rester en silence, face à face, et simplement se regarder ?

Dans le film « Famille recomposée » avec Drew Barrymore et Adam Sandler, il y a une scène où les deux acteurs sont accroupis l’un en face de l’autre et ils se caressent les oreilles en silence. C’est une sorte de méditation à deux. C’est se mettre en symbiose.

Dans votre livre vous évoquez également le problème de la colère dans le couple.

La colère fragilise un couple. Nous avons chacun des qualités et des défauts. Il est impossible de ne pas avoir de défauts, mais on nous demande d’avoir plus de qualités que de défauts. C’est comme sur un relevé bancaire, peu importe le montant des débits si les crédits sont largement supérieurs. Il y a cependant des défauts rédhibitoires qui invalident l’ensemble. La colère en fait partie. Je constate qu’elle est souvent plus présente chez les hommes. Pourtant il faut comprendre que c’est une option qu’il faut retirer de ses options. C’est une option à abolir, ou à réserver à des cas très précis comme lorsqu’on voit son enfant en danger.

savoir aimer

Revenons à l’amour, qu’est-ce que l’art d’aimer ?

Est-ce qu’il y a un âge pour se mettre en couple ? Il n’y a pas d’âge maximal c’est certain. Il y a en revanche un âge minimal car il faut une indépendance financière et une certaine maturité mais avant tout, il faut maîtriser l’art d’aimer. Or les adolescents sont beaucoup dans l’égoïsme. Ils sont dans le rejet des parents par exemple. C’est plus tard qu’ils apprennent à s’intéresser à l’autre et à aimer. En effet aimer, cela s’apprend. On ne nait pas en sachant aimer, que cela soit en amitié ou en amour. « Savoir (s’)aimer » est le titre de mon autre ouvrage, qui est très complémentaire à celui sur la relation de couple.

Sur la couverture de ce livre, on voit une personne arroser une plante en forme de cœur. L’idée de cette illustration est que l’amour grandit en le cultivant. En effet l’amour n’est pas figé. Il doit être entretenu régulièrement. C’est comme sur les façades du Louvre : avant que le ravalement ne soit fait, on ne pouvait pas distinguer les sculptures et les moulures tant la salissure rendait les façades noires. Une fois les façades nettoyées, on voit ce qu’on ne voyait pas avant ! Il faut donc penser à prendre soin continuellement de l’amour. La leçon, c’est la régularité.

Il s’agit donc de travailler continuellement sur l’amour ?

Théodore Monod était un grand penseur. Mais lui-même ne se présentait pas comme un philosophe, il se présentait comme un spécialiste des déserts. Il a beaucoup de choses à nous enseigner. Tout d’abord, il vient nous dire que s’il est un grand penseur ce n’est pas parce qu’il a lu des livres ou a fréquenté des philosophes. C’est parce qu’il est allé dans le désert. Dans le désert, vous rencontrez la personne la plus passionnante au monde : vous-même.

Apprendre à se connaître, c’est le thème de mon livre « Savoir (s’)aimer ». En effet, avant d’aimer l’autre, il faut savoir s’aimer. En revanche quelqu’un qui ne s’aime pas ou qui n’a pas résolu son passé, va être dans la frustration et dans l’agressivité. Pire que cela, il va attribuer à l’autre l’origine de sa souffrance et de sa douleur.

Quel autre enseignement nous livre Théodore Monod ?

Si vous regardez des vidéos de Théodore Monod, vous le verrez en train de marcher. A 94 ans, on le voit marcher avec sa canne dans les dunes du désert. Être dans le mouvement est un autre secret que nous livre Théodore Monod. C’est le secret de la jeunesse. Ainsi si vous souhaitez rester jeune, soyez dans le mouvement. Je ne parle pas seulement du mouvement physique, je parle aussi du mouvement mental et intellectuel. Il faut savoir se renouveler que ce soit dans son habillement, ses sorties ou ses activités. Il faut s’ouvrir à l’inattendu.

Jacob Azéroual

Jacob Azéroual est médecin et psychothérapeute. Il est notamment spécialisé dans l’accompagnement des couples. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Couple, les clefs pour le réussir » et « Savoir (s’)aimer ».

https://jacobazeroual.com

Interview du 5 janvier 2022

Zenlove - Heureux en couple

Zenlove, l'application pour prendre soin de sa relation de couple

Conçu avec l’aide thérapeutes de couple, Zenlove propose un vingtaine de programmes guidés. Confiance, connexion émotionnelle, connexion sexuelle, gestion des conflits… tous les sujets essentiels dans une vie à deux sont abordés. Simple d’accès et interactive, l’application facilite l’échange au sein de son couple. Elle permet d’entretenir un dialogue régulier pour rester en phase et développer une relation enrichissante.

Avec Zenlove, apprenez à mieux vous connaître pour mieux vous comprendre !