relation couple attachement

Sortir d’une relation de couple chaotique grâce à la théorie de l’attachement

Parfois dans une relation amoureuse, la relation de couple semble chaotique. Les deux partenaires font le constat que leurs interactions sont très problématiques. Ils ont le sentiment de ne pas être sur la même longueur d’onde. Finalement, un sentiment d’incompréhension réciproque grandit… 

L’approche par la théorie de l’attachement permet d’apporter un nouvel éclairage sur ce type de relation de couple, en décryptant certains mécanismes inconscients.

Comment chacun se connecte à l’autre dans une relation de couple

La théorie de l’attachement est un champ de la psychologie qui étudie l’influence des liens qu’un enfant établit avec ses parents ou ceux qui ont pris soin de lui sur le développement de sa personnalité. Cette théorie a été formalisée à partir des années 1960 par le psychiatre anglais John Bowlby lorsqu’il a commencé à s’intéresser aux conséquences du besoin humain fondamental de connexion. Lorsqu’un enfant éprouve un besoin de sécurité ou de réassurance, il s’exprime par exemple par des pleurs, des cris ou des rires. En retour, son parent ou celui qui l’élève répond – ou non – à ses appels. Chaque enfant développe ainsi des habitudes pour conserver le lien avec ceux qui prennent soin d’eux. Ces habitudes forment dans l’inconscient de chacun des schémas de connexion avec les autres. C’est ce qui définit le style d’attachement.

Si la théorie de l’attachement s’est d’abord appliquée à l’étude des enfants, elle a ensuite montré son intérêt pour la compréhension des relations sentimentales entre deux adultes. En effet, le style d’attachement qui a été modelé étant enfant perdure tout au long de la vie. Il explique très souvent la manière dont deux partenaires interagissent dans une relation sentimentale.

Différents styles d’attachement existent, dépendant de la manière dont l’enfant s’est adapté à la disponibilité émotionnelle de ceux qui ont pris soin de lui. Ces styles d’attachement sont regroupés en trois ou quatre catégories. Nous retenons ici la typologie établie par Stan Tatkin dans son livre Wired for Love :

  • Sécurisé
  • Insécurisé-ambivalent
  • Insécurisé-évitant

Le style d’attachement sécurisé, la juste distance 

Lorsqu’un enfant reçoit d’un de ses parents les réponses à ses principaux besoins émotionnels, il peut développer un style d’attachement sécurisé. Il découvre progressivement sa liberté et devient autonome tout en conservant un lien émotionnel stable et réconfortant.

Les personnes qui ont un style d’attachement sécurisé ont une bonne estime d’elles-mêmes. Elles ont une vision positive de leur partenaire et de leur relation de couple. Elles se sentent à l’aise aussi bien en couple que seul. Lorsque le psychologue Yvon Dallaire écrit dans son livre Qui sont ces couples heureux ? que la plus belle phrase que l’on puisse dire à son partenaire est « Quand je suis avec toi, je suis heureux et quand je suis seul, sans toi, je suis aussi heureux », ces personnes ne peuvent être que d’accord !

Les sécurisés, des ancres dans la relation de couple

Les personnes qui ont développé ce style d’attachement savent surmonter les différends avec leur partenaire sans remettre en cause la relation en cas de désaccord. Exprimer leurs sentiments et leurs besoins leur est naturel, et elles attendent la même chose de leur partenaire. Elles sont respectueuses de l’autre et n’ont pas d’attentes irréalistes par rapport à leur partenaire. Ces personnes savent que maintenir une relation de couple harmonieuse nécessite du travail.

Stan Tatkin dans son livre Wired for Love décrit les personnes sécurisées comme des « ancres ». Elles sont en effet des points d’appui pour leur couple et même si leur partenaire a un style différent d’attachement, elles permettent d’éviter une relation chaotique.

Le style insécurisé-ambivalent, le désir fusionnel

Ce style d’attachement se crée lorsqu’une personne a eu dans son enfance un parent dont les comportements étaient, pour différentes raisons, imprévisibles. Il en résulte pour cette personne une remise en cause continuelle de sa propre valeur, une sourde angoisse dans les relations sentimentales et une vigilance constante des sentiments d’autrui.

Les insécurisés-ambivalents désirent vivre dans une grande intimité avec leur partenaire. C’est l’amour fusionnel qu’ils recherchent. Ils peuvent alors fréquemment souffrir d’un sentiment d’abandon. « Si tu pouvais m’aimer comme je t’aime » se disent-ils. Mais le risque est grand pour eux de se retrouver dans une situation de dépendance.

Ces personnes sont très préoccupées par leur relation de couple. Lorsqu’elles ressentent des problèmes dans la relation ou qu’elles ont le sentiment que leur partenaire s’éloigne, elles font tout pour recréer du lien. Elles sont alors prêtes à se renier ou à tout accepter. Mais elles peuvent aussi protester intensément en faisant montre de colère ou de menaces.

Les insécurisés-ambivalents, des vagues sur l’océan

La crainte d’énerver leur partenaire fait souvent taire au insécurisés-ambivalents leurs sentiments. Ces personnes font alors ce qu’elles pensent que leur partenaire souhaite. Elles sont d’ailleurs très attentives aux changements d’humeur de leur partenaire. Anxieuses, elles se demandent sans cesse si elles ont fait quelque chose qui a pu énerver leur partenaire ou si elles sont la cause du malaise dans la relation.

Les insécurisés-ambivalents sont vigilants par rapport à leurs propres défauts. Manquant d’assurance, ces personnes sollicitent sans cesse leur partenaire pour obtenir de l’approbation. En revanche, elles savent se mettre à la place de l’autre et font preuve d’empathie. Ce sont des personnes généreuses qui prennent soin d’autrui. Elles sont heureuses lorsqu’elles sont entourées de nombreuses personnes.

Pour Stan Tatkin, les insécurisés-ambivalents sont des vagues du fait de leurs mouvements perpétuels qui ne permettent ni stabilité ni sécurité. Comme les vagues créent une perturbation continue de la surface de l’eau, les insécurisés-ambivalents bouleversent sans cesse la connexion avec leur partenaire. Leur attitude alimente souvent une relation de couple chaotique.

Le style insécurisé-évitant, la volonté d’indépendance

Ce dernier style d’attachement se crée chez un enfant lorsqu’un de ses parents est excessivement détaché ou au contraire excessivement immiscé dans sa vie. Ce parent va souvent mettre la priorité sur le réussite scolaire et l’excellence, plutôt que de renforcer le lien émotionnel avec l’enfant. L’enfant fait l’expérience d’un parent distant qui rejette ou ignore ses émotions telles que la peur ou la tristesse. A l’inverse mais entraînant la même conséquence, l’enfant peut être confronté à un parent qui ne respecte pas son individualité. Ce parent va par exemple demander à l’enfant un soutien émotionnel ou, pour réduire son anxiété ou sa colère, exiger que l’enfant change ses comportements.

Les insécurisés-évitant veulent avant toute chose être indépendants. Mais ces personnes confondent souvent l’indépendance, le fait de ne dépendre de personne, et l’autonomie, le fait de choisir et de vivre en conscience son lien de dépendance affective. Elles veulent éviter toute forme d’attachement et développent pour cela des stratégies de défense.

Ces personnes ont appris à prendre soin d’elles par elles-mêmes. Elles considèrent que les relations humaines ne peuvent pas être sécurisées et n’apportent pas de réconfort. Elles recherchent également leur épanouissement en dehors de leur relation de couple, en s’investissant très fortement dans le travail ou les loisirs par exemple. Les personnes ayant un style d’attachement insécurisé-évitant sont d’ailleurs souvent très productives et créatives, notamment si on leur laisse de l’espace.

Les insécurisés-évitant, des îles dans la relation

Les insécurisés-évitant expriment rarement leurs sentiments. Ces personnes rejettent toutes les expressions de vulnérabilité, que ce soit de leur propre part ou de celle des autres. Succomber à des addictions peut être une manière pour elles de les faire disparaître.

Si ces personnes peuvent rechercher une connexion lorsqu’elles ne l’ont pas, elles se sentent vite dépassées lorsque les choses deviennent plus sérieuses dans une relation. Elles éprouvent souvent du stress dans les relations interpersonnelles. Finalement, lorsqu’elles se sentent submergés par l’intimité, elles vont se retirer de la relation. Pour cela, elles vont s’éloigner physiquement et s’isoler émotionnellement. Elles peuvent aussi chercher à provoquer une rupture dans la connexion avec leur partenaire, en mettant en avant les défauts de leur partenaire, en le comparant à un ex-partenaire idéalisé, en provoquant des conflits… Cela peut aussi les conduire à rompre brutalement la relation, laissant leur partenaire confus et blessé.

Stan Tatkin appelle les insécurisés-évitant des îles car ces personnes se sentent isolées dans l’océan de l’humanité.

L’apport de la théorie de l’attachement pour faire face à une relation de couple chaotique

Il est intéressant de prendre conscience des mécanismes d’attachement dans son couple. En particulier, il s’agit d’identifier son style d’attachement et celui de son partenaire. Trois remarques sont à garder en tête :

  • Le style d’attachement décrit un mécanisme largement inconscient. Que votre partenaire ou vous-même soyez une « vague » ou une « île » ne signifie pas qu’il y a une volonté délibérée de mettre en péril la relation. « En réalité, lorsque nous ne réussissons pas à échanger en toute confiance avec l’être aimé, nous adoptons naturellement l’attitude apprise et permise du temps de notre enfance » écrit Dr Sue Johnson dans son livre Serre-moi fort ! Dans une sorte de réflexe, nous agissons de la façon qui nous semble la plus appropriée par rapport à une situation, cela en fonction de notre expérience vécue.
  • Les trois styles d’attachement décrits restent schématiques. Si votre partenaire ou vous-même n’êtes pas à 100 % dans un style, il est cependant intéressant de comprendre vers quel style chacun de vous a tendance à aller.
  • Le style d’attachement d’un partenaire influe sur celui de l’autre. Ainsi, un partenaire « ancre » va sécuriser un partenaire « vague ». En revanche, un couple constitué d’un partenaire « vague » et un partenaire « île » risque de renforcer des schémas nocifs d’interaction de type poursuite-retrait.

La compréhension de ces mécanismes et leur prise de conscience sont les premières étapes vers une relation plus stable et sécurisée. Cela permet en effet de rompre les schémas nocifs qui sont à l’origine d’une relation de couple chaotique. Cultiver un lien d’attachement qui tienne compte du style de chaque partenaire permet de renforcer la relation. C’est la clé pour créer une vie à deux harmonieuse.

Crédit photo : Everton Vila / Unsplash

style attachement

Découvrez votre style d'attachement

Faites notre test pour connaître votre style d’attachement émotionnel et mieux comprendre les interactions dans votre couple.

Répartition par style d'attachement

style attachement

Répartition des styles d’attachement établie sur la base de 673 réponses à notre questionnaire

Zenlove app couple

Zenlove, l'appli pour s'épanouir en couple

Zenlove est une application pour mieux se comprendre au sein de son couple et développer une relation harmonieuse.

Conçu avec l’aide de thérapeutes de couple, Zenlove propose plus vingt parcours guidés pour renforcer sa relation de couple : harmonie émotionnelle, communication, gestion des conflits, désir, connexion sexuelle… Ces programmes  reposent sur des études menées sur plusieurs années et intègrent des techniques éprouvées d’accompagnement de couples.

Et si vous consacriez un peu temps pour prendre soin de votre relation ?